La Moldavie et les vins Fautor by Vox Design…

L’agence Vox Design a présenté la nouvelle marque de vins moldaves Fautor réputée pour sa qualité et ses traditions séculaires.

Le vigneron, représenté de profil, est à la fois l’élément-clé du logo de la marque et de la conception de l’étiquette. De plus, le slogan « En propria persona » est un élément important permettant de souligner les responsabilités personnelles du producteur pour chacune de ses bouteilles de vin.

La conception de l’étiquette des vins Fautor est la représentation la plus éloquente de l’idéologie de la marque. L’identité visuelle est soulignée par la responsabilité du vigneron dans la qualité de ses vins haut de gamme.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

1 commentaire

Classé dans Marketing

Le Domaine Annika, des greens aux vignes…

Le Domaine Annika est le fruit d’une collaboration entre le monde viticole et celui du sport de haut niveau.

Lorsqu’en 2008, Annika Sörenstam, golfeuse professionnelle suédoise dont les performances sur les greens la placent comme l’une des meilleures golfeuses de tous les temps, décide de se retirer sportivement, elle fait la rencontre de Karl Wente du vignoble Wente situé en Californie. Le domaine a été créé en 1883 par C.H Wente, immigrant allemand, et a été transmis de génération en génération tout en continuant à s’étendre.

Ainsi, de ce partenariat est né un vin haut de gamme avec le Syrah 2006 produit en édition limitée.

Aujourd’hui, le Domaine Annika présente son Chardonnay 2008 qui est décrit comme corsé avec des notes de pêche, d’abricot, de mandarine et une finition de vanille. Annika Sörenstam a travaillé de manière très étroite avec Karl Wente pour élaborer ce vin en veillant à ce qu’il soit  à l’image de sa vie quotidienne.

Il sera prochainement mis en vente au prix de 40 $ la bouteille.

www.annikavineyards.com

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Poster un commentaire

Classé dans Marketing

Gérard Basset, élu Meilleur Sommelier du Monde 2010…

Gérard Basset a remporté le titre de Meilleur sommelier du monde 2010. Né en France, il a toutefois représenté l’Angleterre. Lors de cette 13ème édition de l’élection du Meilleur sommelier du monde, qui s’est déroulé le jeudi 15 avril à Santiago au Chili, et organisé par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI), Gérard Basset est arrivé devant le suisse Paolo Basso et le Français David Biraud.

En 2007, Gérard Basset avait déjà été distingué lors de cette cérémonie en arrivant à la deuxième place derrière le Suédois Andreas Larsson. Pour couronner sa victoire, Gérard Basset a reçu le Moët & Chandon Silver Trophy, une pièce unique qui récompense le Meilleur sommelier du monde, sur lequel son nom s’ajoutera à la liste de ses prédécesseurs.

La prochaine compétition aura lieu au Japon en 2013.

Palmarès des Meilleurs sommeliers du monde de 1969 à 2010 :

2010 – Santiago du Chili : Gérard Basset (Royaume-Uni)

2007 – Rhodes (Grèce) : Andreas Larsson (Suède)

2004 – Athènes (Grèce) : Enrico Bernardo (Italie)

2000 – Montréal (Canada) : Olivier Poussier (France)

1998 – Vienne (Autriche) : Markus del Monego (Allemagne)

1995 – Tokyo (Japon) : Shinya Tasaki (Japon)

1992 – Rio de Janeiro (Brésil) : Philippe Faure-Brac (France)

1989 – Paris (France) : Serge Dubs (France)

1986 – Venise (Italie) : Jean-Claude Jambon (France)

1983 – Bruxelles (Belgique) : Jean-Luc Pouteau (France)

1978 – Lisbonne (Portugal) : Giuseppe Vaccarini (Italie)

1971 – Milan (Italie) : Piero Sattanino (Italie)

1969 – Bruxelles (Belgique) : Armand Melkonian (France)

Le Concours du Meilleur sommelier du monde existe sous ce nom depuis 1983, date à laquelle il a remplacé le Concours International des Echansons, organisé dès 1969 par l’Organisation Internationale de la Sommellerie (ASI). Il a pour objectif de favoriser les échanges de savoir et de savoir-faire entre les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie, et de permettre à la profession de sommelier de se faire mieux connaître auprès du grand public.

Ce concours a lieu tous les trois ans dans l’un des pays membres. Chaque délégation nationale participant au Concours comprend cinq personnes : le candidat et son suppléant, un journaliste et deux membres de l’Association des Sommeliers du pays représenté.

Pour être éligible au Concours, le candidat doit être le meilleur sommelier du pays représenté, posséder de solides connaissances en vins et boissons du monde entier et parler couramment deux langues au minimum.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Poster un commentaire

Classé dans Evènement

Une exposition de Pablo Picasso au Château de Pommard en Bourgogne…

Après avoir ouvert ses portes à Salvador Dali en 2009, le Château de Pommard accueille en 2010 une exposition consacrée à Pablo Picasso.

Le propriétaire du domaine, Maurice Giraud, est également un fervent amateur et collectionneur des grands artistes du XXème siècle qu’il considère comme étant des visionnaires et des héros. C’est donc tout naturellement qu’il permet d’accueillir au sein d’une des plus prestigieuses appellations viticoles du monde l’un des plus grands génies de tous les temps.

Le Château de Pommard a de nouveau confié aux Galeries Bartoux le soin de sélectionner un évènement à la hauteur du lieu. Grâce à ses liens privilégiés avec la Fondation Stratton dont elles exposent régulièrement les remarquables collections dans des lieux prestigieux, les Galeries Bartoux ont choisi de présenter l’Inedited Collection de Picasso. Cette collection rarissime et réalisée quelques années avant la mort de l’artiste, rassemble céramiques, lithographies, gravures et dessins.

Les céramiques, réalisées dans les années 50, proviennent de l’atelier de la Madoura à Vallauris, où Picasso y a découvert de nouvelles perspectives de création grâce à la plasticité de la terre.

Les lithographies, quant à elles, représentent des portraits imaginaires ou issus de la collection Marina Picasso et des études pour Guernica.

Le dernier volet de l’exposition dévoile des gravures extraites de livres illustrés par l’artiste et six dessins originaux réalisés pour ses enfants. Ces œuvres exceptionnelles exécutées à l’encre de Chine entre 1950 et 1972 font partie de la fameuse collection secrète qui regroupe des dessins extraordinaires répertoriés et authentifiés par les descendants de l’artiste.

Les affinités entre l’art et le vin sont évidentes. Le Château de Pommard et les Galeries Bartoux les cultivent avec gourmandise et passion. L’art comme le vin n’ont de sens que dans la rencontre avec un public, dans l’instant de la contemplation et de la dégustation, à travers une communion de goût, d’émotion et de mémoire.

Du 23 Avril au 21 Novembre 2010, le Château de Pommard et les Galeries Bartoux invitent tous les amoureux des lieux d’exception, des grands vins et des grands artistes, à partager au cœur de la Bourgogne un pur moment de bonheur.

Du 23 avril au 21 novembre 2010

Tous les jours de 10h à 18h

Château de Pommard – 15, rue Marey-Monge – 21630 Pommard

Tél. : 03 80 22 12 59

www.chateaudepommard.com

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Poster un commentaire

Classé dans Evènement

La gamme Director’s Cut de Francis Ford Coppola by Sfaustina…

L’agence Sfaustina et son directeur artistique Stephen Faustina ont travaillé pour les vins du domaine Francis Coppola Winery, dont le propriétaire n’est nul autre que le célèbre réalisateur Francis Ford Coppola.

Ils ont créés une nouvelle gamme de vins, appelée Francis Coppola Director’s Cut, qui représente la vision du metteur en scène et reflète la vision de l’œnologue du domaine avec des vins de cépage qui expriment le vrai caractère des appellations.

En outre, chaque bouteille de la gamme Director’s Cut est un hommage au cinéma et aux normes intransigeantes de la vinification et du 7ème Art.

Historique du domaine Francis Coppola Winery

La production est divisée en deux exploitations. La première, Rubicon Estate, se trouve dans l’appellation AVA Rutherford de Napa Valley, et embouteille ses vins sous l’étiquette Francis Coppola ou Francis Coppola Presents. La deuxième, plus récente, se situe à Geyserville dans le Comté de Sonoma en Californie, et commercialise ses vins sous la marque Rosso & Bianco.

Francis Ford Coppola fut le premier d’une longue série de vedettes-vignerons lorsqu’il s’installa dans la région de Napa Valley, il y a plus de 30 ans, en achetant la propriété qui avait été créée un siècle auparavant par l’explorateur finnois Gustave Niebaum.

Niebaum avait commencé à produire des vins dans cette propriété dans les années 1880, en s’inspirant des méthodes françaises. Ses vins ont connu un certain succès jusqu’à la moitié des années 1960, quand la propriété a été divisée et la production de vin a cessé.

Une décennie plus tard, Francis Ford Coppola a acheté 60 hectares de cette propriété, avec pour but de reprendre le flambeau de Niebaum avec la même exigence de qualité. En 1995, Coppola a acheté le reste de la propriété d’origine, la ramenant à ses dimensions d’origine.

La famille Coppola vit dans la Napa Valley depuis 1975, quand ils ont investi les profits réalisés avec le film « Le Parrain » pour s’installer dans la grande maison victorienne de Gustave Niebaum.

Coppola a commencé à produire son vin dès 1978 sous l’étiquette Niebaum-Coppola, à partir des cépages bordelais cultivés autour de la maison.

En 2006, Coppola a rebaptisé la propriété Rubicon Estate, tout en annonçant le lancement d’une deuxième exploitation à Geyserville.

Bien qu’il soit un grand amateur de vins, Coppola ne prétend pas maîtriser l’art de la vinification. C’est pourquoi il est surtout impliqué dans la mise en marché et le packaging de ses vins, tandis que les opérations sont supervisées par son associé Scott McLeod. Le sommelier,  Larry Stone,  est en charge de la gestion de l’entreprise et de l’accueil des visiteurs.

Francis Coppola Winery

300 Via Archimedes

Rutherford, CA 94573

Rubicon Estate

1991 St. Helena Highway

Geyserville, CA 95441

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

1 commentaire

Classé dans Marketing

L’inventeur du cubi est décédé…

Thomas Angove, créateur du cubi, est décédé hier à l’âge de 92 ans à Renmark en Australie.

Il avait révolutionné l’emballage du vin dans les années 60 quand il avait créé le sac refermable en plastique dans une boîte en carton.

Son fils, John Angove, directeur général de Angove Wines, se souvient : « Un jour, mon père est rentré à la maison avec ce prototype d’un sac en plastique dans une boîte en carton. Je lui ai dis que c’était une idée folle et que personne n’achèterait jamais du vin présenté de cette manière. Mais comme à son habitude, il a persisté en étant persuadé qu’il était sur la bonne voie. L’histoire montre bien qu’il l’a été ».

Thomas Angove avait reçu l’Ordre de l’Australie en 1994 pour services rendus à l’industrie et était l’une des personnes les plus respectées dans l’industrie du vin en Australie.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Poster un commentaire

Classé dans Economie

Sélection des meilleurs crus argentins…

Bodega Catena Zapata

Nicolas Catena est une grande entreprise familiale qui règne sur près de 2 000 hectares au sud de Mendoza. C’est l’un des pionniers de la qualité argentine, dont son chai en forme de pyramide est un symbole.

Si la gamme comprend des monocépages, les cuvées issues d’assemblage sont très réussies, leur complexité est supérieure. Aujourd’hui, cette bodega commercialise son vin sous trois étiquettes : Catena, Catena Alta et Alamos.

Alta Vista

Une antique bodega de la région de Mendoza restaurée par Jean-Michel Arcaute, puis par Patrick d’Aulan, aujourd’hui à la tête du Château Sansonnet (Saint Emilion) et Château Dereszia (Tokaj). L’aventure commence en 1997, avec la sélection de terroirs comme Alto Agrelo, La Consulta, Vitaflores et surtout Las Compuertas, planté de malbec de 60 ans d’âge, d’où sortira la cuvée Alto.

Ici la viticulture est respectueuse du raisin et la technique celle d’un grand cru bordelais. Les vins ont la même ambition.

Clos de los Siete

C’est l’aventure de trois Bordelais, Michel Rolland, Jean-Michel Archaute et Philippe Schell. En 1998, après avoir sélectionné des terroirs à Vista Flores, ils partagent avec d’autres investisseurs, Eric de Rothschild, Laurent Dassault, Catherine Péré-Vergé et les familles Cuvelier et Bonnie, le site de 850 hectares où le premier millésime naît en 2002.

Ce vignoble est planté en majorité de malbec, puis de cabernet-sauvignon, merlot et cabernet franc. La syrah et le pinot noir ont trouvé une petite place également. Chacun élabore son propre vin et les vinifications portent la marque de Michel Rolland. Une partie de la production est mise en commun pour produire le Clos de los Siete.

Terrazas de los Andes

Un des fleurons des domaines Chandon, établi sur une ancienne propriété viticole fondée en 1898.

Les cépages sont plantés en fonction de l’altitude des terrasses qui constituent le piémont de la cordillère. La gamme comprend trois niveaux de qualité : Alto, Reserva et Gran. Les vins portent le nom du cépage. Les Gran viennent de vignobles identifiés, Las Compuertas et Los Aromos.

Cheval des Andes

L’asssociation entre Terrazas de los Andes et Cheval Blanc, le premier cru classé de Saint Emilion qui est la propriété de Bernard Arnault et Albert Frère, a donné naissance à Cheval des Andes.

Un vin à quatre mains élaboré par Pierre Lurton, directeur du Château Cheval Blanc, et Roberto de la Mota, œnologue de Terrazas de los Andes, avec une philosophie d’assemblage de cabernet-sauvignon, de malbec et de petit verdot.

Le 2001, premier né, est un modèle d’harmonie. Et les millésimes suivants tracent les lignes d’un grand vin.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]r

2 Commentaires

Classé dans dégustation