Archives de Catégorie: Ecologie

La bouteille de champagne s’allège de 65 grammes…

Le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne (CIVC) a annoncé mardi le lancement d’un nouveau standard de bouteille, plus légère de 65 grammes pour réduire l’émission carbone de la filière.

Le poids actuel de la bouteille de champagne est de 900 grammes contre 450 à 500 grammes pour les autres vins.

« Le champagne nécessite une bouteille plus résistante (que les autres vins) du fait du dégagement de gaz qui exerce une pression de 6 kilogrammes au centimètre carré », a expliqué Daniel Lorson, porte-parole du CIVC. En fait, on demande aux verriers de réaliser des flacons pouvant résister jusqu’à 20 kg par centimètre carré.

« En 2002, le pôle technique et environnement du CIVC a établi le bilan de la filière champagne et s’est engagé à réduire l’empreinte carbone de 25 », a précisé M. Lorson.

L’utilisation de la nouvelle bouteille, qui passe de 900 g à 835 g, doit réduire cette empreinte de 8.000 tonnes, l’équivalent de l’émission actuelle de 4.000 voitures.

Selon les professionnels du champagne, l’allègement de poids par rapport à l’actuel flacon de 900 g correspond à la plus forte diminution du poids possible sans modification sensible des caractéristiques. Les verriers garantissent sur cette bouteille de 835 g les mêmes performances mécaniques que celles de l’actuelle.

Le groupe Vranken-Pommery a déjà expérimenté avec succès cette innovation. « Nous avons mis cette bouteille à l’essai en 1994 et nous l’utilisons dans l’ensemble du groupe depuis 2002 », a déclaré son PDG Paul-François Vranker.

« Avec cette bouteille plus légère, mais tout aussi performante, nous réalisons un double avantage, écologique d’une part mais aussi économique en raison de la baisse des frais de transport », a-t-il souligné.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecologie

Le réchauffement climatique redessine la carte des vignobles…

La France, l’Italie et l’Espagne sont parmi les premiers producteurs de vin au monde. Mais aujourd’hui, l’Angleterre, traditionnellement buveuse de bière, se lance dans la compétition.

Le vignoble Denbies est le  plus grand domaine viticole d’Angleterre avec 15 variétés de cépages s’étendant sur plus de 100 hectares. Depuis cinq ans, les ventes de vin augmentent de 20 %.

L’Angleterre est située bien plus au nord de la zone traditionnellement productrice de vins en Europe, mais la chaleur des étés et la relative douceur des hivers changent la donne. Des climats similaires à la Champagne en France se sont révélés bénéfiques pour les producteurs britanniques. Aujourd’hui, les vins pétillants anglais dépassent leurs homologues français dans certaines dégustations à l’aveugle.

« Je pense que nous avons beaucoup de chance. Il y a 20 ans on ne savait rien des changements climatiques mais on a certainement bénéficié de cette capacité de produire des vins de qualité et les affaires marchent très bien en ce moment », explique Chris White, directeur du domaine viticole de Denbies.

Les pays traditionnellement producteurs de vin pourraient à l’inverse pâtir du réchauffement, et il est de plus en plus évident que le changement climatique modifie avec lui la carte internationale des vignobles.

Ainsi, la France à l’horizon de 2080 pourrait voir sa température estivale maximale augmenter de 9,1°C en moyenne nationale.

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

1 commentaire

Classé dans Ecologie