Le succès de l’ancien « vin mousseux communiste » Rotkäppchen…

En dépit de la crise économique, le vin mousseux Rotkäppchen, véritable symbole de l’ex-RDA, a vu ses ventes augmenter de 14 % en 2009 pour un total de 104 millions de bouteilles. Le groupe Rotkäppchen-Mumm a réalisé un chiffre d’affaires de 778 millions d’euros en hausse de 5 % par rapport à 2008 et revendique une part de marché de 43 % en Allemagne.

Rotkäppchen, littéralement « Petit chaperon rouge », tire son nom du capuchon rouge qui recouvre le bouchon des bouteilles, et est l’un des rares produits de l’Allemagne de l’Est à avoir survécu à la réunification allemande.

Un peu d’histoire…

L’entreprise fondée en 1856 s’appelait encore Klost & Foerster du nom des deux fondateurs. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle était le fournisseur officiel du régime nazi. Mais, en décembre 1945, la ville de Freyburg, siège social historique de Rotkäppchen, est occupée par l’armée soviétique. Quasi-introuvable en dehors des magasins dits de luxe, les bouteilles de Rotkäppchen font alors recette auprès des hauts dignitaires du régime communiste.

A la chute du Mur, la production passe sous le million de bouteilles et les ¾ des salariés sont licenciés.  En 1993, le directeur de la production, Gunter Heise, fait le choix du management « buy out » qui consiste au rachat de la société par ses cadres. La Treuhandanstalt, organisme chargé de privatiser l’économie du régime communiste à la chute du Mur, cède Rotkäppchen au management.

En 2000, l’entreprise devient leader sur le marché allemand et passe le cap des 50 millions de bouteilles. En 2002, la société continue de se développer en rachetant au conglomérat canadien Seagram les marques Mumm, MM Extra et Jules Mumm, auxquelles suivront la marque allemande de mousseux Geldermann en 2003 et les vins Blanchet en 2009.

L’ancienne entreprise qui a connu ses heures de gloire au cours des années les plus sombres de l’histoire allemande s’est finalement bien adapté à l’économie de marché.

Source : AFP

[tweetmeme source= »InVinoCom »]

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Economie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s